monuments

“Cinq classiques” du printemps inoubliables !

Pour certains, rien n’est comparable aux classiques du printemps. Ce sont des courses ou l’issue est aléatoire dû aux nombreux facteurs qui peuvent changer les conditions de course. J’ai listé cinq classiques qui méritent d’être revues et ainsi qu’une introduction à ces courses d’un jour.

« Classiques » – ce seul mot dit tout. Les traditions cyclistes sont profondes. Les courses printanières sur un jour ont plus de 100 ans et constituent un héritage pour le cyclisme sur route. 

Les grandes courses comme Milan-San Remo (Italie), Gand-Wevelgem, le Tour des Flandres (Belgique) et Paris-Roubaix (France) mettent chaque année les meilleurs cyclistes du monde à l’épreuve. Les parcours ont très peu changé depuis leurs débuts.

Il est amusant de se remémorer les éditions précédentes pour apprécier à nouveau le suspense et les drames. S’émerveiller des stratégies et des tactiques qui ont permis de remporter la victoire. 

Introduction aux classiques du printemps

Les classiques de printemps se répartissent entre l’Italie, le nord de la France et la Belgique. Trois nations historiques du vélo. Ces courses ont lieu depuis plus de 100 ans.

Quelques classiques se distinguent comme « Monuments », les courses d’un jour les plus prestigieuses, les plus longues et les plus difficiles. Les monuments du cyclisme (classés par date) :

  • Milano-San Remo (Italie) – en mars
  • Tour des Flandres (Belgique) – en avril
  • Paris Roubaix (France) – en avril
  • Liège-Bastogne-Liège (Belgique) – en avril 
  • Tour de Lombardie (Italie) – en octobre

Passons maintenant à mes cinq souvenirs préférés.

Tour des Flandres 2010 : Boonen vs Cancellara

Tom Boonen et Fabian Cancellara sont deux grands champions. Ils sont incroyables sur les pavés et ont animé ces courses pendant plus d’une décennie. Ils sont aujourd’hui à la retraite, avec YouTube nous avons la chance de pouvoir revoir leurs exploits. 

Boonen et Cancellara ont rarement eu de véritables duels en tête-à-tête. En 2010, le duo a pris la tête de la course pour une confrontation sur la montée la plus légendaire des Flandres, le “Muur van Geraardsbergen”.

Paris Roubaix 2016 : Le tonnerre de Hayman en provenance d’Australie

Qui est-ce ? Dans le sprint sur le vélodrome de Roubaix, la silhouette imposante de Mathew Hayman dépasse Boonen et gâche la fête de sa retraite.

Au début, j’étais déçu de voir Boonen manquer la victoire. Mais en découvrant l’histoire de Hayman, j’ai aimé son courage. Il a été toute la journée dans l’échappée.

Il est arrivé avec Paris-Roubaix avec peu d’entraînement à cause d’une fracture au bras.

Il a saisi sa chance. Habituellement simple coéquipier, Hayman a remporté à Paris Roubaix la seule victoire majeure de sa carrière. Un véritable conte de fées !

Si vous souhaitez en savoir plus sur son parcours, je vous conseille de regarder la vidéo backstage de la team ORICA-GreenEdge.

Paris Roubaix 2000 : Le cœur d’un lion

Johan Museeuw était un coureur qui dominait les classiques à la fin des années 1990. On oublie presque que sa carrière a failli s’arrêter brutalement en 1998. Lors de sa chute sur les pavés de la tranchée d’Arenberg de Paris Roubaix. Il a développé une gangrène dans sa jambe gauche, nécessitant presque l’amputation.

Heureusement, le  »Lion des Flandres » s’est rétabli et est revenu à la compétition. En 2000 il remporte sa deuxième victoire sur Paris Roubaix en solitaire. L’exploit semblait impossible un an plutôt. Son salut victorieux était émouvant, lorsqu’il pointait son genou gauche en franchissant la ligne d’arrivée du vélodrome de Roubaix.

Le Tour des Flandres Féminin 2017 : Rivera peint les pavés en Bleu, Blanc et Rouge

On compte beaucoup de cyclistes américaines sur le circuit pro. Il n’est pas surprenant de voir l’une d’entre elles remporter le Tour des Flandres. Coryn Rivera, en pleine forme en 2017. Elle s’impose au sprint.

La sprinteuse de poche a remporté de nombreuses victoires. Le Tour des Flandres est la première sur les pavés. La jeune femme de 25 ans était opposée à des adversaires plus expérimentés. Elle a tenu bon jusqu’au sprint final.

Tour des Flandres 2016 : Le soulagement pour Sagan 

Peter Sagan est un des cyclistes les plus impressionnants des dernières décennies. Un talent incroyable et une attitude en dehors des courses qui ont rendu le vélo sur route plus attractif. Il semble ne jamais avoir la pression, ne jamais se prendre la tête et être un super mec. Peter Sagan est clairement un de mes coureurs préférés.

Pendant plusieurs années, il était sous pression pour remporter un Monument. On peut dire qu’il avait “la pancarte”. Il était surveillé par le peloton. Après sa deuxième place sur le Tour des Flandres en 2013, il n’était plus monté sur un podium. Beaucoup de critiques avaient été émises à son égard. Il les a probablement entendues, mais cela ne l’a pas dérangé.

Avec son talent et son sang-froid, Peter Sagan était exactement là où il devait être lors de l’édition 2016 des Flandres. Il est parti en tête avec Sep Vanmarcke. Et il a lancé une attaque décisive sur le Paterberg et a fait taire toutes les critiques.

Bonus Vintage : Milan San Remo 1988 – L’invasion française avec Laurent Fignon 

L’équipe Système-U avait jugé que cette course n’était pas une priorité. La télévision française n’a pas diffusé cette édition de Milan San Remo.

Laurent Fignon sort d’un mauvais Tour de France 1987 et vient de perdre l’un de ses meilleurs amis. Au lieu de se cacher, Laurent Fignon a redoublé de travail et lorsque le moment est venu. Il a attaqué dans la dernière montée du parcours, le Poggio !